Histoire de L’industrie du chorizo a La Rioja

mercredi14novembre2018

De nos jours, le Chorizo ​​de La Rioja IGP est l’un des rois de tous les supermarchés. Son goût, ses ingrédients 100% naturels et sa forme caractéristique en fer à cheval sont connus de la plupart des consommateurs. Mais pour en arriver là, il a fallu consacrer des décennies de dévouement et d’attention portée à un produit profondément enraciné dans la culture de la Rioja. Voulez-vous que nous vous racontions son histoire ?

Depuis toujours, la production de charcuterie est une activité artisanale et familiale à La Rioja. Mais c’est au cours des dernières années du XIXe siècle et du début du XXe siècle que l’industrie de la viande et des conserves a commencé à commercialiser du chorizo. La grande acceptation des produits en conserve tels que les tomates, les poivrons ou les pêches a rapidement incité les producteurs à essayer les conserves de chorizo. Qui, de plus, rencontrèrent elles aussi un grand succès.

Il est difficile de trouver des vestiges du chorizo ​​de la Rioja en dehors de la région avant 1890. Jusque-là, seules les épiceries de grandes villes comme Madrid ou plus proche Bilbao, Pampelune et Saragosse le distribuaient. La plupart d’entre elles appartenaient à des personnes originaires de La Rioja, d’où la connexion avec nos produits.

Cependant, avec le début du XXe siècle commence à se développer à travers La Rioja un réseau d’activités complémentaires : fermes, vendeurs de tripes, ferblantiers, imprimeurs, transporteurs… Et bien que le chorizo ​​de la Rioja ait dû rivaliser avec d’autres charcuteries arrivées d’autres lieux d’Europe : les saucisses de Vich, Milan et Lyon, les mortadelles de Bologne et de Turin et même le fameux chorizo ​​de Pampelune, ce fut à ce moment que démarra vraiment l’industrie du chorizo ​​de la Rioja.

Très vite, les gares de Cenicero, Logroño, Haro et Santo Domingo ont servi de point de départ pour que le chorizo de la Rioja atteigne des marchés de plus en plus éloignés. En quelques années, il deviendra célèbre dans toute l’Espagne, atteignant même les îles Canaries, comme on peut le voir dans la publicité de l’époque. Et le tout, grâce à un vaste réseau de représentants commerciaux qui a grandi au même rythme que la demande.

Les commandes arrivaient de partout et de La Rioja, nous les avons toutes honorées. Mais rien de tout cela n’aurait été possible sans la création d’une industrie forte grâce aux avancées technologiques et sanitaires du début du siècle et qui ont établi la production de chorizo ​​de la Rioja que nous connaissons aujourd’hui : le chorizo ​​IGP de la Rioja.

Pour nous, c’est un honneur de prendre soin de l’héritage que nous ont légué des décennies et des décennies de travail laborieux. C’est pourquoi nous avons déployé tant d’efforts pour nos chorizos. Et c’est pourquoi nous aimons savoir que vous remarquerez toujours l’amour que nous y mettons.

Source : Histoires du commerce et de l’industrie de la Rioja à Santi de Santos

Utilisation Cookies

Ce site utilise des cookies afin que vous ayez la meilleure expérience utilisateur possible. Si vous continuez à naviguer, vous consentez à l'acceptation des cookies susmentionnés et à l'acceptation de notre Politique de Cookies

ACEPTAR
Aviso de cookies