VIN, CHORIZO ET PAIN, LE PLAISIR DU PALAIS

jeudi15mars2018
vino, chorizo y pan, gastronomía La Rioja

La Rioja attire les visiteurs du monde entier pour la renommée de ses vins et finit par conquérir avec la richesse d’une cuisine qui n’a jamais détachée les pieds de la terre. Les établissements vinicoles et les restaurants d’avant-garde de dernière génération sont tournés vers l’avenir, tout en restant fidèles à une culture culinaire fondée sur le respect de la matière première et l’amour de la tradition. Y a-t-il quelque chose de plus humble et agréable qu’un verre de vin accompagné de bon pain et d’un authentique chorizo ​​de la Rioja ?

Les familles de vignerons, boulangers et charcutiers poursuivent le travail des générations passées en s’adaptant aux temps nouveaux, mais sans perdre de vue l’authenticité qui les rend uniques. Les habitants de la Rioja aiment leur région et leurs produits et ne profitent pas en vain d’une des cuisines les plus riches du pays, qui sait tirer le meilleur parti de la terre. Un verger généreux et des chaînes de montagnes fertiles constituent le cadre idéal pour la culture de la vigne, des légumes et des céréales, ainsi que pour l’élevage du porc qui a donné naissance au chorizo ​​de la Rioja.

Le succès de leur cuisine repose sur le fait de choyer les produits locaux. Ce bon travail les a rendus dignes d’être reconnus par le label d’Indication Géographique Protégée du Chorizo ​​de la Rioja ou les prestigieux vins d’Appellation d’Origine Protégée. Le dicton dit que « avec du chorizo, du pain et du vin, la route est faite », et que les habitants de la Rioja s’acquittent de cette tâche à la lettre.

La vie d’antan à la campagne n’était pas facile, mais les chagrins étaient moins graves quand une bouteille de vin, une miche de pain et l’incontournable chorizo ​​de la Rioja étaient emportés dans le sac. Un repas simple mais réconfortant qui redonne de l’énergie et remonte le moral à quiconque après avoir passé des heures à pêcher. Bien que les modes de vie aient été modernisés aujourd’hui, les habitants de La Rioja ne renoncent pas au plaisir des choses simples, et il n’est pas de fête dans laquelle ils n’apportent leurs produits préférés.

Des festivals pleins de tradition et de saveurs

À La Rioja, l’art noble de la cuillère est pratiqué avec passion, en exploitant les légumes et les légumineuses locaux, toujours bien accompagnés de la charcuterie qu’offre l’abattage du porc. Les pommes de terre de La Rioja, avec le goût indéniable du chorizo ​​de la Rioja, sont sans aucun doute leur plat vedette, qui ne sera jamais complet sans un bon morceau de pain. Mais point de pains préfabriqués sans goût, ici, ils continuent à cuire ces pains qui ont le goût d’un village, avec cette mie que seuls les boulangers véritables savent réaliser. Et le tout arrosé, bien sûr, avec l’un de ses vins célèbres.

Lorsqu’arrivent les jours de fêtes, les habitants de la Rioja n’oublient pas leurs produits préférés et n’hésitent pas à en faire les personnages principaux. Dans un pays avec une telle tradition de boulangers et de charcutiers, il était inévitable d’adopter la recette du petit pain asturien de « preñau », perfectionné et déjà intégré dans la culture gastronomique de la Rioja. Les voisins de chaque localité savent où trouver les boulangeries qui emplissent les rues d’un parfum inimitable de pain fraîchement cuit au four, farci de chorizo, une odeur qui ouvre l’appétit à tout moment. C’est une collation irrésistible fraîchement préparée, toujours chaude, mais également agréable à prendre pour le déjeuner, le goûter ou la collation avant le dîner.

bollo preñao La Rioja

La tradition du pain au chorizo ​​a depuis longtemps plongé ses racines dans ces terres. Dans certains endroits comme Alfaro, une spécialité locale est préparée, appelée « culeca », incontournable le jeudi gras. C’est un succulent petit pain fourré à l’œuf et au chorizo ​​avec lequel on mange la dernière viande jusqu’à la fin du carême. Et comment célèbre-t-on la fin de la semaine sainte ? Bien sûr, en accueillant à nouveau le chorizo ​​sur la table, cette fois sous la forme d’une omelette et à nouveau accompagné de pain et de vin.

C’est sans aucun doute l’union parfaite de produits dont l’origine se perd aux débuts des temps, avec une apparence humble et simple. Mais à La Rioja, ils savent que pour réaliser un produit exceptionnel, il faut de nombreuses années de travail et de dévouement. Et c’est un autre trait commun qui unit les vignerons, les boulangers et les charcutiers : la passion avec laquelle ils vivent leur métier et qu’ils savent transmettre à celui qui goûte leurs produits.

Dans les collations du bar, à l’heure du déjeuner, dans les excursions en plein air, dans les repas de famille… La Rioja a la saveur du vin, du chorizo ​​et du pain dans tous ses recoins. Il suffit de se rendre dans l’une de ses fêtes pour le vérifier et la municipalité de Badarán en est l’un des meilleurs exemples. En l’honneur du slogan local « Badarán : vino, chorizo ​​y pan » (« Baldarán : vin, chorizo ​​et pain), lors de son festival d’été, ces produits sont partagés entre voisins et visiteurs. C’est une façon attachante et appétissante de célébrer la qualité de sa gastronomie et de partager sa gentillesse avec le reste du monde.

Utilisation Cookies

Ce site utilise des cookies afin que vous ayez la meilleure expérience utilisateur possible. Si vous continuez à naviguer, vous consentez à l'acceptation des cookies susmentionnés et à l'acceptation de notre Politique de Cookies

ACEPTAR
Aviso de cookies